REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
AccueilMuséesMusée des Beaux-Arts (Calais)

Musée des Beaux-Arts (Calais)

25 Rue Richelieu
62100
Calais
03 21 46 48 40
03 21 46 48 47
Art contemporain, Beaux-arts, Histoire, Photographie
Ouvert tous les jours de 13h à 18h, sauf le lundi.
Fermé le dimanche matin et les jours fériés.
Tarif plein : 4* / 2 euros
Tarif réduit : 2* / 1 euros
(*avec entrée exposition temporaire)

Gratuit: - de 5 ans et chaque premier dimanche du mois.

Pour tout commentaire ou demande de renseignements, contactez directement le musée .

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Accès

Calais
musee-des-beaux-arts-calais.jpg

Le musée inauguré en 1966 est l’œuvre de l’architecte Paul Pamart. Conçu pendant la période dite de reconstruction, il est implanté le long du parc Richelieu dans le centre historique de Calais. Désigné musée des beaux-arts depuis l’ouverture de la Cité internationale de la dentelle et de la mode le 11 juin 2009, il abrite les collections anciennes rescapées de l’incendie de 1940 et un fonds plus récent constitués en cinq pôles : l’histoire locale, la peinture, les arts graphiques, la sculpture des XIX et Xxème siècles autour d’Auguste Rodin ainsi que l’art contemporain et en particulier britannique.
La création du musée est pourtant bien plus ancienne. Fondé en 1836, il a connu une évolution tant structurelle que géographique, déménageant plusieurs fois d’un quartier à l’autre de la ville.


Aux collections originelles d’histoire naturelle ont vite succédé des dépôts de plâtres moulés sur l’antique, des dons et autres collections artistiques qui lui ont donné la nature encyclopédique de bon nombre de musées. Dès la seconde moitié du XIXe siècle, une section de dentelles était créée et après moult discussions et désaccords le projet d’un musée de la dentelle aboutit en 1926 à l’ouverture de deux salles à l’Ecole des arts décoratifs de Calais rue des soupirants. En 1937 un projet de regroupement des collections dentelle et beaux arts est envisagé. Mais en mai 1940, lors de la prise de la ville par les allemands, le musée Place d’armes est incendié puis détruit. Plus de 300 peintures disparaissent parmi lesquelles des œuvres de Poussin, de Van Dyck, de Lebrun…. A son ouverture en 1966, les collections avaient été ainsi constituées en deux départements, dentelle et beaux-arts. Des contributions d’artistes avaient nourri les liens entre les deux sections et assuraient une continuité entre art ancien et création contemporaine.


Aujourd’hui, et suite à l’ouverture de la Cité Internationale de la dentelle et de la mode en 2009, le visiteur est invité à découvrir les collections permanentes du musée dans les espaces lumineux et clairs du bâtiment qui rassemble sur deux niveaux et plus de 1600m² des collections de peintures, de dessins, de sculptures et de photographies du XVIème au XXIème siècles.

LES COLLECTIONS
Au rez-de-chaussée, la salle Rodin, de Paris à Calais est consacrée aux œuvres du célèbre sculpteur, avec des études et des variantes autour de ses célèbres Bourgeois. Une vingtaine d’œuvres provenant du musée Rodin de Paris est venue considérablement enrichir la collection : études de main, visages en terre cuite...Cette salle introduit les nouveaux espaces inaugurés en septembre 2011 sous le nom de Calais d’ici et d’ailleurs qui proposent de découvrir la ville, ses artistes et son territoire avec 150 œuvres de la collection confrontant histoire de l’art et histoire locale. On y retrouve la maquette du Chœur de lumière, commande publique confiée au sculpteur de renommée internationale Anthony Caro, dans le cadre du réaménagement du chœur de l’église de Bourbourg, des œuvres de Barye, Maillol, Carpeaux et Bourdelle, ainsi que les peintures et dessins d’artistes calaisiens, Louis Francia, Jeanne Thil ou Henry Lhotellier. Le musée présente également des peintures anciennes flamandes et des aquarelles anglaises d’artistes aussi célèbres que Turner ou Bonington qui ont tous les deux connu la ville. Enfin, un dernier espace est consacré au patrimoine local ainsi qu'aux photographies de Paul Villy qui dressent le portrait de la ville pendant plus de 30 ans au début du siècle dernier.
Au premier étage, l’espace accueille les œuvres de la collection permanente sous le titre Alice, son miroir et ses merveilles. Des œuvres contemporaines de Philippe Ramette, Jean-Luc Mylayne, François Morellet et Richard Wentworth sont confrontées et associées à des peintures et sculptures plus anciennes, de Balthasar Van der Ast, Jean Dubuffet, Pierre Alechinsky, Antoine Bourdelle ou François Pompon pour mieux exalter l’univers fantaisiste et décalé de deux contes de l’écrivain anglais Lewis Carroll : Alice au pays des merveilles et De l’autre côté du miroir.

En savoir plus
oui
Non
Non
musee@mairie-calais.fr