REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
AccueilCollectionsArts et éducationLe repas de Sancho dans l’Île de Barataria

Le repas de Sancho dans l’Île de Barataria

En 1858, à la demande de Napoléon III, l'architecte Ancelet construit dans la cour des Cuisines une nouvelle galerie destinée à accueillir dîners et divertissements pendant les « Séries ». Achevé en 1859, le décor témoigne de la réhabilitation par le Second Empire de la peinture du XVIIIe siècle puisqu'il est essentiellement constitué par les œuvres de Charles-Joseph Natoire sur le thème de Don Quichotte, le roman de Cervantès.
Cette série a été peinte entre 1733 et 1744 à la demande de Pierre Grimod du Fort, comte d'Orsay pour servir de cartons à des tapisseries devant être réalisées à la Manufacture de Beauvais. En réalité une seule série, aujourd'hui au musée de la tapisserie d'Aix-en-Provence, sera tissée tandis que les cartons rentreront au palais de Compiègne sur ordre de Louis-Philippe.
Dans cette série, Natoire met en avant le personnage du valet de Don Quichotte, Sancho Pansa et prend une certaine liberté de ton en mettant en évidence l'activité favorite du personnage : manger. Ainsi le Repas de Sancho relate les aventures de ce personnage qui, nommé gouverneur de l'île mythique de Barataria, veut prendre son premier repas sur ses nouvelles terres. Las, le médecin se présente à lui muni d'une baguette et chaque fois que Sancho veut se servir, le médecin l'abaisse. Aussitôt les valets retirent les plats au grand désarroi de Sancho mais pour le plus grand plaisir de ceux qui assistent à la scène.

Dès lors, la scène d'apparence burlesque devient moralisante, illustrant la précarité des biens terrestres.

Pascal Galtier
Service éducatif du Palais Impérial de Compiègne

En savoir plus

Compléments pédagogiques