REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
AccueilCollectionsArts et éducationDix pièces de jeu d’échecs

Dix pièces de jeu d’échecs

Anonyme
Première moitié du XIe siècle
Bois de cerf
H. de 3 à 7,8 cm ; L. de 1,6 à 4,6 cm
Inv. MN 1168
Provenance : Noyon, fouille de l’« Ilot des Deux Bornes » en 1987
Noyon
Dix pièces de jeu d’échecs
© Musée du Noyonnais

Ces dix pièces en bois de cervidés, deux rois, une reine, un fou, deux cavaliers, deux tours, deux pions.ont été découvertes lors de fouilles dans un puits réutilisé en latrines au début du XIe siècle. La structure est située à proximité d'un habitat aristocratique contemporain ou immédiatement postérieur à la tour royale détruite en 1027.

Le matériau utilisé, la technique de fabrication et le style présentent une grande homogénéité. Les pièces ont été produites dans les différentes parties d'une ramure de bois de cerf. Rois, reine, cavaliers et tours sont taillés dans la perche, ou merrain du bois de cerf, tandis que les pions ont été fabriqués en utilisant les pointes d'andouillers. Les figures sont d'un seul bloc, à l'exception des rois et sans doute de la reine dont les têtes schématiques sont fixées au corps par une tige insérée dans la masse spongieuse. Le vêtement des personnages est suggéré par des cannelures verticales. Des hachures présentes par endroits sur une partie seulement des figurines devaient permettre de distinguer les deux camps. Ces différents éléments sont donc à priori l'œuvre d'un même artisan local. Le style relativement abstrait reste proche de celui des jeux d'échecs arabes. Originaire d'Inde, ce jeu est introduit en Europe dans la deuxième moitié du Xe siècle via le monde arabo-musulman.

Autres pièces d'échecs :

- Macon, Musée des Ursulines, bois de cerf, IXe siècle, N° 001.11.1-3, 5, 8, 9.


- Grenoble, Musée du Dauphinois, bois (noisetier), première moitié XIe siècle, N° 4878, 87.16.467, 81.25.39, 97.79.100, 81.25.138.
- Douai, Direction d'archéologie de la communauté d'agglomération du Douaisis, os, XIIe siècle, N° 255/93 3085-127.
- Paris, Musée national du Moyen Âge de Cluny, ivoire, Xe siècle.
- Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Médailles, jeu dit « de Charlemagne », ivoire, fin du XIe siècle.
- Londres, British Museum, ivoire de morse, fin du XIIe siècle.
- Pièces de jeu d'échecs des Xe-XIe siècles au château de Boves (Somme).

Bibliographie :

  • Collectif, La France romane au temps des premiers Capétiens (987-1152), Paris, Musée du Louvre éditions, 2005, pp. 188-191.
  • Goret, J.-F. et al., « Le jeu d'échecs de Noyon dans son contexte archéologique et historique », Revue archéologique de Picardie, 2009, pp. 79-119.
  • Pastoureau, M., L'échiquier de Charlemagne, un jeu pour ne pas jouer, Paris, Adam Biro, 1990.
  • Péchiné, J.-M., Roi des jeux, jeu des rois. Les échecs, Paris, Gallimard, 1997.

François Debrabant
Responsable du service culturel des musées de Noyon

En savoir plus

Compléments pédagogiques