REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris
AccueilCollectionsArts et éducationChambre à coucher de l’Impératrice

Chambre à coucher de l’Impératrice

Selon la tradition, la chambre à coucher est la pièce la plus riche d'un appartement de souverain. Celle de l'impératrice Marie-Louise, telle qu'elle a été conçue par l'architecte Berthault en 1808-1809, ne fait pas exception à la règle.
En témoigne l'importance du programme décoratif commandé au peintre Girodet sur le thème des Quatre Saisons pour les panneaux d'entre fenêtres et ceux encadrant les glaces, tandis qu'au centre du plafond figure L'Aurore chassant la nuit.
En témoigne aussi la richesse et la variété des étoffes dont le jeu subtil des textures et des couleurs (brocart nacarat, pout-de-soie blanc et mousseline brodée de lame d'or) contribue à la mise en place d'un décor tout à la fois théâtral et raffiné.
En témoigne enfin le mobilier de bois doré ou d'acajou livré par l'ébéniste Jacob-Desmalter, dont l'élément central est un lit monumental somptueusement mis en scène par les figures ailées qui soutiennent les tentures du lit, en rupture avec la tradition de la balustrade. Quant aux montants du lit traités en cornes d'abondance, ils font écho aux figures d'Abondances des tympans des dessus-de-porte et sont plus qu'une allusion aux thèmes du bonheur et de la fécondité qui sous-tend toute l'iconographie de la pièce.
C'est dire si la mission de l'impératrice est clairement rappelée.

Pascal Galtier
Service éducatif du Palais Impérial de Compiègne

Compléments pédagogiques